dimanche 4 mars 2012

Trail du Pays Viganais et VTT au Salagou ...se sentir en vie

J'aurai aimé faire un plus long post (ou moins triste) afin de décrire ces deux moments du week end qui m'ont vidé la tête et chauffé les cuissots .

Mais il y a des jours ou la tête est un peu ailleurs, et l'on profite des instants pour les autres plus que pour soi .... Et c'est un peu ce qu'il me reste en repensant à ce week-end ou mon ami Robin nous a quitté laissant derriere lui 7 année de souffrance ,  une famille et des amis dans une profonde tristesse....

Alors la phrase qui me sera passé le plus en tête ce week-end sera :

Si tu as mal , c'est que tu es toujours en vie !

Trail de Vignan : un coach , les amis ... WHAT ELSE?

Alors pour moi , les trails avec un départ à 16H, c'est toujours un peu plus compliqué ! Je suis "du matin" comme on dit... et en plus ce matin là me laisse avec un manque de sommeil assez flagrant (enfin sommeil de qualité dirons nous ... je dors mais je fractionne :)  .

Donc c'est parti pour le pays Viganais ... à reculons mais on y va tout de même . Et puis dans la voiture, my sweet coach, Christophe et Fanny sont là ... 

Sur place nous aurons la chance de croiser quelques amis facebook, Jeremie d'OKIDOSPORT , chez qui nous ferons une rasia de barres énergétiques,  Stephane Lautier , je croiserai aussi sur le trail sans la reconnaitre puis le soir Ingrid de Marseille ! j'apprécie infiniement les rencontres faites IRL , grâce aux réseau sociaux !
Sans cela , nous nous serions jamais parlé et de ce fait, on se croise , se reconnait et on échange, c'est très enrichissant ....

Et puis il est déja temps de se préparer pour le départ , quelques échauffements car ça pars fort :



Top le départ est donné .... Nous partons a notre rythme , dans les derniers, car rien ne sert de bloquer les plus rapides ...
Finalement je sens que le fractionné et le travail d'allure de la semaine commence a faire son effet car dans les montées je souffre moins (même si je souffre encore !)

Les descentes sont toujours les grands moments de joies pour moi, mais ma plus grande satisfaction sera de ne ressentir aucune douleur vive, du type chondropathie rotulienne qui m'a accompagné l'année dernière ..... OUF ! je revis !

Enfin presque ... Juste avant le ravito, j'en ai marre , plus de jus, je me traine .... et j'essaye de m'accrocher à  David et Fanny . Christophe est certainement derrière, nous l'avons perdu des le début !

Heureusement le ravito me redonnera un second souffle .... C'est au tour de ma copine Fanny d'affronter "LE MUR" .... C'est son premier 20 KM, et elle découvre cette détresse , de ne plus avoir de jus et de devoir finir au mental ! Ce qu'elle fera avec beaucoup de courage ....

Enfin nous passons la dernière grosse bosse..... les derniers kilomètres de descente sont assez techniques mais surtout tres long ...par trois fois les gentils bénévoles nous dirons "plus qu'un kilomètre!" .... la 1ere fois ça rebooste, la 3eme , on se dis que c'est le kilomètre le plus long de l'histoire !

Nous retrouverons sur le dernier kilomètre notre ami Christophe ... Il s'est perdu et a fait 19 kilomètre quand même mais pas sur la bonne trace ! Il a donc terminé au premier ravito :)

Enfin l'arrivée... Je prend la main de ma copine , super fiere d'elle , nous rentrons dans la salle de sport pour l'arrivée ... Dans une indifférence que je n'avais jamais rencontré sur aucune course ... Un petit bravo du gars qui nous annonce notre temps , c'est déja cela ( l'annonce micro a l'air réservée au finisher du 57km , mais c'est un peu dommage car nous sommes très fiere d'avoir fini aussi :)


20 KM , 980 + 3H21
Fanny , j'ai grâce a toi oublié mes souffrances afin de te "distraire" un peu sur la fin et je suis très très fière que tu ai fini !
Mon coach, merci pour ton entrainement et je profite de chaque sortie avec toi, c'est un grand bonheur
Christophe, tu es le meilleur "garde du corps" que je connaisse ... Normal que tu te sois perdu, pas facile de courir avec une chaise dans le camelback (private joke :)

VTT au Salagou : allez viens mon poto , une dernière danse







Il y a des texto reçus avant d'enfourcher le VTT , qui vous glace le sang..... Ce fût le cas en ce magnifique dimanche .... je le savais qu'il arriverai , mais quand il arrive, le temps s'arrête et on ne comprend pas  .






Les amis sont là , la vie continue elle.... alors on pars et on decide d'emmener son poto pour une dernière danse , de lui envoyer, là ou il est , tous ces paysages que je ne pourrait finalement pas lui montrer....




Voila juste les paysages croisés , les larmes ont coulées en pensant que je n'entendrais plus ces réguliers .... "Nini , c'est Robin !" .....


Alors je n'y étais pas vraiment,  j'oubliai de prendre de l'élan,  puis je m'apercevait dans les descentes que étais vivante, que j'aime cette vie, j'aime mon amour , jaime nos sorties et j'adore ces amis ....






Sentir, ressentir, vivre et partager


Alors j'ai profité de chaque instants....

12 commentaires:

Oui il faut profiter de chaque instant !
Une pensée pour ton ami parti trop tôt.

Salagou, c'est un bel endroit pour dire au revoir. Et oui, relativisons autant que possible, autant que ce peut.
Bise.

C'est tres étrange ce mélange de profonde tristesse et cette envie de vivre encore plus fort pour ceux qui ne sont plus ... Merci de ton petit message .

Il est des Week end ainsi !
Faire les choses pour soi et se motiver pour d'autres.
Tu as choisi un bien bel endroit pour penser à lui.

Magnifique endroit où en effet tout semble s’être arrêté..Un bien bel hommage rendu à votre ami...

merci vinvin ... bel endroit n 'est ce pas?

Je viens d'aller voir le site internet..C'est un endroit magique que je ne connaissais pas. Vous avez de bien jolis coins à seulement quelques kilomètres de Montpellier...C'est vrai que qu'en on y viens on prend plutôt la direction de la mer...C'est un tort..Je m'en souviendrai..

oui .... n'oubli pas de faire une Halte à l'auberge Verriere / Batoche- future Verriere ... même avec la petite famille ... Ca tiens, on vous invite avec GRAND PLAISIR :)

Merci pour ce récit de course sympa! Tu as raison il faut profiter de chaque instant, et c'est ce qu'on fait quand on court...

Merci pour ce récit de course sympa! Tu as raison il faut profiter de chaque instant, et c'est ce qu'on fait quand on court..

Oui ce genre d événement Remet les choses en places.bonne journée

Enregistrer un commentaire